La révolution catalane

aut_5749[1]par Juan Manuel Sánchez Gordillo, 28/10/2017

Original La Revolución catalana

La République catalane est déjà une réalité par la volonté de son peuple qui, depuis des années, dans les rues et les urnes, a construit une conscience nationale, collective et interclassiste.

Il n’est pas vrai que l’indépendance est une tactique de la bourgeoisie catalane. La démonstration la plus claire est faite par entreprises qui ont décidé de transférer la direction fiscale hors de ce pays ou de s’établir ailleurs. C’est ce qui montre que la bourgeoisie liée au grand capital n’a pas de patrie. Elle répond seulement au «Grand Dieu» de l’argent »ou à« la patrie financière ».

La lutte pour la libération nationale coïncide dans de nombreux cas avec les intérêts des différentes classes, pour produire un processus d’indépendance. Cela ne signifie pas que dans le processus même il n’y a pas de confrontation et que la lutte des classes n’ait pas sa propre dynamique. Cela a été évident ces jours-ci avec l’attitude et les conflits internes des différentes organisations souverainistes. En fin de compte, la pression populaire et l’attitude ferme de la  CUP ont permis d’établir ce fait historique, avec la déclaration unilatérale d’indépendance du Parlement catalan.

D’un autre côté, c’est la classe ouvrière catalane qui a le plus intérêt à l’indépendance de son pays, car la lutte nationale et la lutte des classes sont dialectiquement liées. Les gouvernements ont perdu la souveraineté politique et économique entre les mains du Fonds monétaire international, de la Banque centrale européenne et de l’impérialisme US.

Ce processus, j’aimerais le définir comme révolutionnaire, quoique pacifique. À partir du pouvoir populaire organisé, il a mis à nu les  différents comportements politiques de la « Partitocratie espagnole ». D’une part la droite représentée par le Parti Populaire dans le gouvernement et le PSOE défendant à outrance les positions du nationalisme espagnol néofranquiste,  qui ne manquera pas d’intervenir de manière répressive en application de l’article 155 de la Constitution bourbonienne.

D’autre part des forces comme Unidos Podemos, ont joué  la troisième voie, ce n’est rien d’autre que continuer à être sous l’influence du nationalisme espagnol même, dans ce cas sous un déguisement de gauche. Qu’arrivera-t-il à part que l’État tentera d’intervenir et de réprimer cette décision historique? Que le peuple et ses autorités réussiront tôt ou tard l’indépendance absolue de la Catalogne, car il n’y a pas de force qui puisse empêcher la volonté d’un peuple. Atteindre ce but ne sera pas facile. Mais les Catalans ont montré qu’ils sont disposés et prêts à défendre chaque centimètre de liberté qu’ils ont obtenu.

Sans aucun doute, ce 27 octobre ouvrira une nouvelle étape politique dans l’État espagnol. Rien ne sera comme avant. Le modèle de transition, la constitution imposée et l’héritage du franquisme ont été mis en question. D’autres peuples suivront sûrement cette voie, en particulier celui d’Euskadi, qui a démontré de façon permanente son désir d’indépendance.

La gauche de rupture, souverainiste et anticapitaliste des peuples de l’État espagnol doit redoubler de solidarité avec le peuple catalan et impulser un processus constituant dans leurs pays respectifs.

À Marinaleda le drapeau de ce qui est aujourd’hui la République catalane, flottera au mât de la mairie, jusqu’à ce que cet objectif soit définitivement atteint. Alors que nous commémorons le 100ème anniversaire de la Révolution russe, nous célébrons aujourd’hui la révolution catalane et sa nouvelle République.

Un employé de la mairie de Marinaleda hisse un drapeau étoilé  catalan. Photo Paco Puentes / El País

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s