Ernesto Che Guevara, le saint qui ne sera jamais canonisé

par FG, 8/10/2017 « La seule fois de ma vie où j’ai vu mon père pleurer, c’était le 10 octobre 1967 : la radio venait d’annoncer la mort du Che », m’a raconté un jour un homme de théâtre du Kurdistan d’Iran, rencontré dans un bistrot parisien. Le montagnard kurde ne fut pas le seul à pleurer. Mais…