Les rapatriements de migrants maliens, un test pour les accords Europe-Afrique

Andrea de Georgio Aéroport de Bamako, 29 décembre, 17h45. Si ce n’était le nombreux comité d’accueil sur la piste, l’avion qui vient d’atterrir semblerait être un vol régulier comme tant d’autres. Mais aujourd’hui, il n’y a aucune arrivée programmée pour cette heure-ci. Les journalistes préparent leurs trépieds, leurs caméras et appareils photo. Près d’eux, au…